OTTOCENTO : SCHEIDLER – VANHAL – KÜFFNER – KRÄHMER – DIMITRI ASHKENAZY, CLARINET – JEAN-PAUL GREUB, GUITAR

GALLO CD-1520

Christian Gottlieb SCHEIDLER : Sonata in D Major, Op. 21: I. Allegro – Sonata in D Major, Op. 21: II. Romance – Sonata in D Major, Op. 21: III. Rondo – Friedrich BURGMÜLLER : 3 Nocturnes: I. Andantino – 3 Nocturnes: II. Adagio cantabile – 3 Nocturnes: III. Allegro moderato – Johann Baptist VANHAL : 6 Variations on “Nel cor più non mi sento”, Op. 42: I. Andantino – Thema – II. Variation No. 1 – III. Variation No. 2 – IV. Variation No. 3 – V. variation No. 4 – VI. Variation No. 5 – VII. Variation No. 6 – Allegretto – Joseph KÜFFNER : Serenade in C Major, Op. 44: I. Duetto – Andante – Serenade in C Major, Op. 44: II. Menuetto – Allegretto – Serenade in C Major, Op. 44: III. Rondo – Moderato – Ernest KRÄHMER : Introduction & Variations on a Original Theme, Op. 32: I. Introduction – Andante sostenuto – II. Thema – Allegretto – III. Variation No. 1 – IV. Variation No. 2 – V. Variation no. 3 – VI. Variation No. 4 – VII. Variation No. 5 – VIII. Variation No. 6 – IX. Variation No. 7 – Allegro brillante – X. Variation No. 8.

Dimitri Ashkenazy, Clarinette – Jean-Paul Greub, Guitare.

 

Si l’association de la guitare avec la flûte ou avec le violon reste l’une des plus usitées et connues, celle de la guitare avec la clarinette l’est un peu moins même si les premières publications datent de la fin du 18ème siècle. L’intérêt de la découverte de ce répertoire quelque peu oublié a poussé le duo à entreprendre des recherches d’un répertoire original.

C’est en 2001 que Dimitri Ashkenazy et Jean-Paul Greub ont décidé d’entreprendre ces recherches. Pour élargir ce répertoire ils sollicitent des compositeurs actuels. Ils associent leur duo avec d’autres instrumentistes, pour un répertoire en trio ainsi qu’avec un quatuor à cordes. Le duo s’est produit en Suisse, en Russie (Saint-Petersbourg, pour la création de “Nostalgic Suite” de N.A. Morozov) et en Allemagne. En 2009, le duo s’est produit avec le Collegium String Quartet de Kiev pour une nouvelle création (Sextuor pour clarinette, guitare et quatuor à cordes de N.A.Morozov).

L’arrangement pour divers instruments est une pratique courante à l’époque de la musique dite de salon. La fonction de divertissement n’est pas à négliger. Pour faciliter la transposition, les œuvres sont écrites à la base pour des instruments qui ne nécessitent que peu de travail pour être jouées sur un autre. Le libre choix instrumental contribue largement à rendre populaires certaines pièces. Le répertoire présenté ici est donc le fait d’un travail légitime. Les musiciens, à la fois compositeurs et instrumentistes, rivalisaient d’ingéniosité et de fantaisie pour mettre en valeur leur talent et charmer un public mêlant aristocrates et bourgeois. Le piano est certes devenu l’instrument à la mode, mais la guitare n’est pas en reste. Facilement transportable et à même d’accompagner des solistes, elle est à l’honneur dans les salons. La clarinette prend elle aussi son essor à l’époque. Elle intègre l’orchestre symphonique dès 1750 environ. Mozart lui offre ensuite ses lettres de noblesse. Elle n’est donc nullement incongrue dans ce répertoire de salon. Des genres musicaux vont s’affirmer, tels que rondos, romances, sérénades, nocturnes, fantaisies ou variations, très souvent sur des airs d’opéra à la mode. Ce foisonnement a permis le glissement du baroque au classicisme et romantisme.


Acheter maintenant

CHF 23,90


Afficher les commentaires

VDE-GALLO