Kenya: l'obokano, lyre des Gusii | VDE-GALLO

KENYA : L’OBOKANO LYRE DES GUSII/ THE OBOKANO LYRE OF THE GUSII

VDE CD-1414

KENYA : L’OBOKANO LYRE DES GUSII/ THE OBOKANO LYRE OF THE GUSII
Moraa Ore Bonyunyu – Inyora – Speedy Governor – Mama Amavere Jane Momanyi – Kuruanerera – Sindigisa – Ogango – Mamou – Amameka – Ogwacha.

Collection AIMP CVII.

Vie musicale kényane

A l’exception de quelques répertoires popularisées grâce au tourisme, comme les célèbres danses « sautées » des guerriers masaï, les musiques du Kenya restent peu connues en dehors de leur pays. Pourtant, la vie musicale kényane est, à l’image du pays, foisonnante et diversifiée. Entre les nombreuses traditions régionales et les courants de musiques populaires développés à partir d’influences diverses (occidentales, congolaise, afro-américaines, etc.), il est devenu impossible aujourd’hui de parler de « la » musique kényane, au singulier.

Parmi les cultures ayant développé une pratique musicale propre, les Gusii se caractérisent par le jeu d’un instrument spécifique : l’obokano. Héritage ancestral, l’obokano se trouve aujourd’hui à la croisée des chemins: bien qu’il soit encore joué lors de circonstances traditionnelles, l’instrument a aussi trouvé une place nouvelle sur les scènes musicales urbaines et intégré des répertoires qui lui étaient à l’origine étrangers. Une rencontre harmonieuse de la tradition et de la modernité.

En pays gusii

Selon la légende, les Gusii seraient originaires de Misiri, un endroit mythique situé au nord-ouest de leur localisation actuelle : les comtés de Kisii et Nyamira de la province du Nyanza (sud-ouest du Kenya), où ils sont installés depuis le début du 19ème siècle. Cette région, dont l’altitude peut atteindre près de 2000 mètres, est très fertile grâce à son climat modéré (les pluies sont abondantes et régulières) et à son sol argileux. Les cultures de thé, de café et de bananes y abondent. Le pays gusii compte parmi les régions les plus densément peuplées du Kenya. Les Gusii, ou Abagusii comme ils préfèrent se dénommer, sont aujourd’hui plus de deux millions. Ils parlent une langue bantoue, l’ekegusii, et sont en majorité chrétiens (catholiques, adventistes, luthériens, pentecôtistes, etc..).

CHF 23.90

Afficher les commentaires