Bach: 6 Sonatas & Partitas - Jean-Claude Bouveresse | VDE-GALLO

BACH : 6 SONATAS & PARTITAS FOR VIOLIN SOLO – JEAN-CLAUDE BOUVERESSE

VEL1565-1566

Johann Sebastian BACH : 6 Sonatas & Partitas for Violin Solo

Johann Sebastian BACH : Violin Sonata No. 1 in G Minor, BWV 1001 – Partita No. 1 in B Minor for Violin Solo, BWV 1002 – Violin Sonata No. 2 in A Minor, BWV 1003 – Partita No. 2 in D Minor for Violin Solo, BWV 1004 – Violin Sonata No. 3 in C Major, BWV 1005 – Partita No. 3 in E Major for Violin Solo, BWV 1006.

À propos de l’œuvre

Le rêve de Yehudi Menuhin – rêve qu’il qualifie lui-même d’enfantin – était de parvenir à jouer la Chaconne, dans la chapelle Sixtine, avec tant de perfection que la paix apparaisse sur terre.

Dans l’imaginaire de tout violoniste, les 6 Sonatas et Partitas – dont la Chaconne est l’une des pièces maîtresses – représentent un monde si riche qu’il est capable de porter les vœux les plus élevés. Bach a réussi le tour de force de donner à ces pièces destinées à un seul instrument, une dimension émotionnelle, intellectuelle et spirituelle exceptionnelle.

Se consacrer à cette œuvre, c’est mettre ses pas dans ceux d’un homme qui a manifesté, sa vie durant, une pensée d’une force et d’un équilibre fascinants dans son rapport au monde et à Dieu. Les 6 Sonatas et Partitas témoignent, en effet, de cette imbrication du profane et du sacré : les 3 Partitas – qui ne sont pourtant que des suites de danses – n’échappent pas à l’emprise du spirituel et les 3 Sonates insèrent délibérément, semble-t-il – si l’on suit les théories récentes de la musicologue Helga Thoene – des éléments religieux : chacune d’entre elles correspondrait à l’une des fêtes religieuses que sont Noël, Pâques et la Pentecôte, intégrant un choral propre à ces fêtes et traçant ainsi un chemin spirituel.

A défaut d’accréditer ces thèses, l’on peut reconnaître que ces œuvres sont, pour le moins, selon la belle expression d’Yves Bonnefoy, « ourlées d’absolu » et souscrire à cette affirmation de Cioran (Syllogismes de l’amertume): « S’il y a quelqu’un qui doit tout à Bach, c’est bien Dieu » !

Jean-Claude Bouveresse, violon.

VEL1565-1566-Livret.pdf

CHF 32.00

Afficher les commentaires