Bach - Telemann: Gabriel Fumet, flûte | VDE-GALLO

BACH – TELEMANN – MOZART – FAURÉ: ŒUVRES POUR FLÛTE – GABRIEL FUMET

VEL 1644

Johann Sebastian BACH: Flute Partita in A Minor. BWV 1013: I. Allemande – Frederick THE GREAT: Flute Sonata No. 2 in C Minor: I. Récitatif – II. Andante e cantabile – III. Presto – Jean-Marie LECLAIR: Violin Concerto in C Major, Op. 7, No. 3: II. Adagio – Georg Philipp TELEMANN: Recorder Sonata in F Minor, TWV 41:F1: I. Triste – II. Allegro – III. Andante – IV. Vivace – Christoph Willibald GLUCK: Orphée et Eurydice WQ. 41: Scène des Champs-Elysées – Wolfgang Amadeus MOZART: Violin Sonata in B-Flat Major, K. 15: I. Andante maestoso – II. Allegro grazioso – Franz SCHUBERT: Introduction et variations sur un thème de La Belle Meunière, Op. 160, D. 802: I. Introduction – II. Thème – V. Variation No. 3 – VI. Variation No. 4 – Gaetano DONIZETTI: Sonata for Flute and Piano in C Major – Gabriel FAURÉ: Fantaisie, Op. 79 – Gabriel FUMET: Intermède romantique.

Gabriel Fumet, flûte – Georges Rabol, clavecin – Jean Galard & Jean-Paul Imbert, orgue – Sylvie Dugas, Nathalie Wayser, Érik Berchot, David Berdery, piano.

Gabriel FUMET – flutiste

Études musicales au Conservatoire National Supérieur de Paris • 1er Prix de flûte (classe de Gaston Crunelle) • 1er Prix de Musique de chambre (classe de Fernand Oubradous) • Sélectionné pour le cycle de perfectionnement en Musique de chambre • Soliste Concertiste à Radio-France. Concertiste International • Grand Prix de la Fondation de France (Prix Charles Oulmont) • Fondateur de l’Association Musique et Esprit.

Dès le début de sa carrière de concertiste, lors du premier Festival de Corse, en compagnie du pianiste Jean-Bernard Pommier, du violoniste Jean Mouillère, du quatuor Via Nova, de la harpiste Martine Géliot etc, Gabriel Fumet était remarqué par la critique comme « se plaçant au tout premier rang de l’École française dans cette spécialité, laquelle, on le sait est d’un niveau actuel très élevé »… (Le Figaro).

Beaucoup plus récemment, le mensuel « Musiquinfo » titrait dans un article lui étant consacré : « Un poète musicien, doué d’une sensibilité et d’un sens musical hors pair ». Ses prestations dans la ville de Salzbourg, dont plusieurs récitals au Mozarteum, lui ont valu aussi des critiques particulièrement chaleureuses dans la presse autrichienne qui a souligné d’un côté : « l’admirable force d’expression de son jeu » (Salzburger Nachrichten), de l’autre : « l’extraordinaire tension musicale de ses interprétations » (Ländlicher Raum).

En 2005 il était invité à St-Pétersbourg pour un récital de musique française à l’occasion de la création mondiale des Saisons pour chœur de son grand-père Dynam-Victor Fumet par l’ensemble vocal Yulia Khutoretskaya en collaboration avec la Toison d’Art. Ces deux concerts ont obtenu un très vif succès. Gabriel FUMET a aussi réalisé un travail remarquable en faisant connaître la musique de son père, Raphaël Fumet (1898-1979) et celle de son grand-père, Dynam-Victor Fumet (1867-1949), deux grands compositeurs. La Compagnie financière Edmond de Rothschild et la Fondation BNP Paribas ont bien voulu l’aider pour quelques enregistrements majeurs.

En dehors de ses activités de concertiste, Gabriel FUMET a publié un livre : « La Musique du Silence », retraçant le parcours atypique de ses ancêtres (Editions Delatour). Cet ouvrage, au style incisif et éloquent, a été couronné par l’Académie des Arts, des Lettres et des Sciences du Languedoc.

 

Signalons que ce CD est composé d’enregistrements divers dont beaucoup sont en live, ce qui, parfois, ne leur confère pas une qualité technique de premier ordre. Mais ces enregistrements, dont certains datent d’il y a plus de trente ans, ont été choisis avant tout pour leur présence expressive.

 

VEL 1644 Booklet.pdf

CHF 23.90

Afficher les commentaires